Toute la documentation sur le médicament Cataflam

 

1. QU’EST-CE QUE CATAFLAM ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISÉ

Indications thérapeutiques

Cataflam est indiqué pour le traitement symptomatique de courte durée (quelques jours) des affections suivantes :

- Inflammation douloureuse et gonflement après une blessure, p. ex. une entorse.

- Inflammation et douleur après une opération chirurgicale ou après une chirurgie dentaire.

- Douleurs et inflammations gynécologiques, p. ex. règles douloureuses.

- Crises de migraine avec ou sans signes avant-coureurs (p.ex. troubles visuels).

- Douleurs au niveau de la colonne vertébrale.

- Inflammation autour des articulations.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE CATAFLAM

Ne prenez jamais Cataflam

- Si vous êtes hypersensible (allergique) au diclofénac ou à l’un des autres composants de Cataflam.

- Si vous avez moins de 14 ans.

Cataflam/2.

- Si vous avez un ulcère de l’estomac ou de l’intestin, hémorragie ou perforation

- Si vous avez un antécédent d’hémorragie ou de perforation gastro-intestinale liée à un traitement précédent par AINS

- Si vous avez eu une crise d'asthme, de l'urticaire ou une inflammation aiguë de la muqueuse nasale lorsque vous avez pris un produit qui avait les mêmes indications.

- Si vous avez une maladie grave du foie ou des reins.

- Si vous avez une insuffisance cardiaque sévère

- Pendant les trois derniers mois de votre grossesse.

 

 

Faites attention avec Cataflam

- Si vous avez ou avez eu des problèmes d’estomac ou d’intestin (douleur, inflammation, ulcère).

- Si vous avez une maladie du coeur, du foie ou des reins.

- Si vous avez des troubles de la coagulation du sang ou une autre maladie du sang, y compris une porphyrie du foie.

- Si vous prévoyez de devenir enceinte ou si vous avez des problèmes pour le devenir (diclofénac peut rendre plus difficile le fait de devenir enceinte).

- Si vous prenez déjà d’autres médicaments, veuillez lire également la rubrique « Prise de Cataflam en association avec d’autres médicaments ».

Veuillez consulter votre médecin si une des mises en garde ci-dessus est d’application pour vous, ou si elle l’a été dans le passé.

Cataflam est destiné à des traitements de courte durée. Si, exceptionnellement, il est prescrit pour une plus longue durée, des analyses de sang doivent être effectuées régulièrement.

Des hémorragies de l’estomac ou de l’intestin, ou des ulcères/perforations peuvent se produire à n’importe quel moment du traitement sans qu’il y ait nécessairement de signes d’alarme et sans être apparus dans le passé. Les conséquences en sont généralement plus sérieuses chez les patients âgés. Dans les rares cas où apparaîtraient des pertes de sang ou un ulcère de l’estomac ou de l’intestin, il faut arrêter la médication.

Comme avec d’autres médicaments similaires, des réactions allergiques peuvent apparaître dans de rares cas, même en l’absence de tout traitement antérieur par le médicament. Les médicaments du groupe auquel appartient Cataflam sont susceptibles de masquer certains symptômes de maladies infectieuses et risquent ainsi d'en retarder le diagnostic et le traitement correct.

Il est recommandé de surveiller la fonction rénale lorsque Cataflam est utilisé avant et après une grave intervention chirurgicale.

Les médicaments tels que Cataflam peuvent être associés à un risque légèrement accru de crise cardiaque (« infarctus du myocarde ») ou d’accident vasculaire cérébral. Ne prenez donc pas plus que la dose prescrite et n’utilisez pas le médicament pendant plus longtemps que le traitement prescrit. Le risque augmente à mesure que la dose est plus élevée et que la durée d’utilisation du médicament augmente.

Si vous avez des problèmes au niveau du coeur, si vous avez eu un accident vasculaire cérébral ou si vous pensez appartenir à un groupe à risque (par exemple, si vous avez une tension artérielle élevée, un diabète, des taux élevés de cholestérol, ou si vous fumez), vous devez en parler à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre ce médicament.

Prise de Cataflam en association avec d’autres médicaments

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d’autres médicaments ou si vous en avez pris récemment, même s’il s’agit de médicaments obtenus sans ordonnance.

En particulier, les effets des médicaments suivants peuvent être affectés par Cataflam :

- Lithium (utilisé en cas de dépression), digoxine (utilisé en cas d’insuffisance cardiaque), méthotrexate (anticancéreux), ciclosporine et tacrolimus (immunosuppresseurs, utilisés notamment en cas de greffes), colestyramine et colestipol (utilisés pour diminuer le cholestérol).

- Médicaments utilisés contre le diabète (antidiabétiques), à l’exception de l’insuline.

- Médicaments utilisés pour augmenter la production d’urine (diurétiques).

- Médicaments utilisés pour prévenir la coagulation du sang (anticoagulants).

- Médicaments utilisés contre l’hypertension (antihypertenseurs).

- Les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que aspirine ou ibuprofène.

- Quinolones (utilisés contre les infections).

- Sulfinpyrazon (contre la goutte) et voriconazole (contres des champignons)

- Phénytoïne (utilisé comme antiépileptique)

Aliments et boissons

Il est préférable de prendre Cataflam avant les repas ou avec l’estomac vide.

Grossesse et allaitement

Veuillez demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

La prise de Cataflam est contre-indiquée pendant les trois derniers mois de la grossesse, car il peut retarder le déclenchement de l’accouchement et en ralentir le déroulement.

En ce qui concerne la prise de Cataflam durant l’allaitement, aucun effet nuisible n’a été rapporté jusqu’à présent.

Comme d’autres AINS, l’utilisation de Cataflam peut affecter la fécondité féminine et n’est pas recommandée chez les femmes désirant une grossesse.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Si vous êtes gêné par des étourdissements, de la fatigue ,de la somnolence ou des troubles de la vision, ne conduisez pas de véhicule et n'utilisez pas de machines.

 

 

Informations importantes concernant certains composants de Cataflam

Cataflam comprimés enrobés contiennent du sucrose. Si vous ne tolérez pas certains sucres, consultez votre médecin avant de prendre ce médicament.

3. COMMENT PRENDRE CATAFLAM

Veuillez suivre rigoureusement ces instructions, à moins que votre médecin ne vous en ait donné d’autres. En cas d’incertitude, veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.

Ne dépassez pas les doses indiquées. Cataflam ne peut pas être administré à des enfants de moins de 14 ans.

Inflammations et douleurs diverses

Prenez 1 comprimé (enrobé ou dispersible) 2 à 3 fois par jour. Ne dépassez pas 3 comprimés par jour.

Règles douloureuses

Pour commencer le traitement, dès que vous ressentez les premiers symptômes, prenez, en une fois, 1 ou 2 comprimés (enrobés ou dispersibles). Pendant les quelques jours suivants, selon la nécessité, prenez 1 à 3 comprimés, en les répartissant sur la journée. Si nécessaire,cette dose peut être augmentée au cours des cycles menstruels suivants jusqu'à un maximum de 4 prises par jour de 1 comprimé.

Migraine

Dès les premiers signes d’une crise imminente, prenez 1 comprimé (enrobé ou dispersible). Dans les cas où la douleur n’est pas suffisamment soulagée dans les 2 heures qui suivent cette prise, prenez encore 1 comprimé. Si nécessaire, vous pouvez encore prendre des doses supplémentaires de 1 comprimé à intervalles de 4 à 6 h, mais sans dépasser une dose totale de 4 comprimés par jour.

Voie et mode d’administration

Cataflam : Avaler les comprimés entiers avec un peu de liquide, de préférence avant les repas.

Cataflam Dispersible: Mettre un comprimé dans un verre d’eau et remuer le liquide afin de faciliter la dispersion. Boire le tout. Comme une partie de la substance active pourrait être restée dans le verre, il est conseillé de le rincer avec un peu d’eau et de boire à nouveau. Les comprimés dispersibles doivent être pris de préférence avant les repas.

Si vous avez oublié de prendre Cataflam

Prenez-le dès que vous vous en souvenez. Mais s’il est bientôt temps de prendre la prochaine dose, c-à-d s’il reste moins de la moitié de la durée habituelle entre 2 prises, ne prenez pas la dose que vous avez oubliée et continuez votre schéma posologique habituel.

Effets pouvant apparaître lorsque le traitement par Cataflam est arrêté

Sans objet.

Si vous avez pris plus de Cataflam que vous n’auriez dû

Prenez immédiatement contact avec votre médecin, votre pharmacien ou le Centre Anti-poison.

Les symptômes suivants peuvent se manifester: maux de tête, agitation, crampes musculaires, irritabilité, troubles de la coordination des mouvements musculaires, vertiges, convulsions, surtout chez les enfants en bas âge; douleurs d'estomac, nausées, vomissements, vomissements de sang, diarrhée, ulcère de l’estomac ou de l’intestin, troubles de la fonction du foie, diminution de la production d'urine.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS

Comme tous les médicaments, Cataflam peut avoir des effets indésirables.

Les fréquences sont classées comme suit : très fréquent ≥ 10 %, fréquent ≥ 1 % tot < 10%, peu fréquent ≥ 0,1% tot < 1%, rare ≥ 0,01% tot < 0,1%, très rare, y compris cas isolés < 0,01%.

Système digestif

Fréquent : douleur d'estomac, autres troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhée, crampes intestinales, troubles digestifs, formation de gaz dans l’estomac, manque d'appétit).

Peu fréquent : hémorragie gastro-intestinale (vomissement de sang, selles noires, dysentérie), ulcère d’estomac avec ou sans perte de sang ou perforation.

Très rare: inflammation de la bouche accompagnée d’aphtes, inflammation de la langue, lésions de l'oesophage, rétrécissement intestinal, affections abdominales telles que Cataflam/5.

inflammation hémorragique et ulcéreuse du colon, inflammation du pancréas (rapport de cause à effet inconnu), constipation.

Il y a lieu d’être attentif à l'apparition possible de lésions superficielles ou d’ulcérations de l’estomac; ces lésions se produisent parfois sans autres symptômes que des pertes de sang non visibles ou de selles noires.

Système nerveux central

Fréquent : maux de tête, étourdissements, vertiges.

Peu fréquent : somnolence.

Très rare : troubles de la sensibilité, y compris picotements, troubles de la mémoire, troubles du sens de l'orientation, insomnie, irritabilité, convulsions, dépression, anxiété, cauchemars, tremblements, graves altérations psychiques, méningite.

Organes des sens

Très rare : troubles de la vision (vue trouble, vue double), troubles auditifs, bourdonnement d'oreilles, troubles du goût.

Peau

Fréquent : éruption cutanée.

Peu fréquent : urticaire.

Très rare : éruption cutanée avec formation de bulles, eczéma, rougeur de la peau,, syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell (décollement de l’épiderme), chute de cheveux, hypersensibilité à la lumière, saignements pointiformes.

Reins et voies urinaires

Peu fréquent : rétention d'eau.

Très rare : trouble du fonctionnement des reins, présence de sang et d’albumine dans les urines, inflammation des reins, destruction tissulaire au niveau des papilles du rein.

Les affections rénales résultent dans la majorité des cas d'un usage chronique. L'apparition de complications rénales est surtout à craindre chez les patients âgés.

Foie

Fréquent : augmentation de certains enzymes du foie.

Peu fréquent : inflammation du foie, accompagnée ou non de jaunisse.

Très rare : inflammation aiguë du foie, insuffisance hépatique

Sang

Très rare: anomalies sanguines. L’appréciation de ces anomalies est du ressort du médecin.

Réactions d'hypersensibilité

Peu fréquent : réactions d'hypersensibilité telles que asthme et réactions allergiques générales, y compris baisse de la tension.

Très rare : inflammation des vaisseaux sanguins, pneumonie.

Coeur et vaisseaux

Très rare : palpitations, douleurs thoraciques, hypertension, défaillance du coeur.

L'usage prolongé de Cataflam peut provoquer une hausse de tension.

Il ressort de l’expérience acquise que Cataflam ne provoque ni cancer ni malformations du foetus.

Les médicaments tels que Cataflam peuvent être associés à un risque légèrement accru de crise cardiaque (« infarctus du myocarde ») ou d’accident vasculaire cérébral.

Affections générales

Rarement: oedème,

Affections respiratoires

Rarement: asthme (y compris dyspnée)

Très rarement: pneumonite

Si vous constatez un effet indésirable non mentionné dans cette notice et que vous considérez comme grave, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.



 

Le site PMP (Pharma-Médical-Patients) regroupe un maximum de données pharmaceutiques et de notices pharmaceutiques pour les médicaments dans le monde entier. Vous pouvez ainsi vous informer au sujet de chaque médicament (posologie, effets indésirables, doses journalières, précautions d'emploi, risques durant la grossesse et l'allaitement,...) avant de vous le procurer. La documentation fournie n'est proposée qu'à titre d'information. En cas de doute consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien, surtout si vous avez acheté les médicaments en ligne!


 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la liste des médicaments - Visit our English documentation

Les termes de recherche les plus utilisés par nos visiteurs: santé posologie prescription acné grossesse grossir médicament médicaments médecine médecin guérir forme pharmacie asthme notice pharmaceutique docteur maigrir calmant analgésique anti-douleur douleur fièvre anti-fièvre dépression cancer corps toux rhume somnifère sirop pilule comprimé